Californie : Education aux médias obligatoire pour tous les élèves pour contrer la désinformation !

Webmaster


Dès le début de l’année 2024, les écoles de Californie devront mettre en place un programme d’éducation aux médias, allant de la primaire jusqu’au lycée. L’objectif est d’aider les élèves à développer leur capacité à repérer les fausses informations et à ne pas se laisser influencer par la désinformation.

Cours d’éducation aux médias : bientôt obligatoires dans les écoles californiennes

Les écoles californiennes vont intégrer des cours d’éducation aux médias à partir du 1er janvier 2024. Contrairement à des cours hebdomadaires, ces enseignements seront disséminés à travers différentes matières telles que l’anglais, les mathématiques, l’histoire et les sciences tout au long de la scolarité des élèves.

Le projet de loi « AB 873 » a été approuvé par les républicains aussi bien que par les démocrates, une rare unanimité politique. Cette mesure vise à préparer les élèves à identifier les informations ou les données fausses, notamment sur les médias traditionnels ou les réseaux sociaux. Il s’agit d’un enjeu crucial, étant donné qu’un sondage du Pew Research Center révèle que les adultes de moins de 30 ans font désormais autant confiance aux informations trouvées sur les réseaux sociaux qu’à celles des médias traditionnels.

Trop de confiance, trop d’influence

Le membre de l’Assemblée, Marc Berman, a souligné l’importance de repérer la désinformation, citant une étude de l’université de Stanford selon laquelle 82% des collégiens avaient du mal à distinguer un article d’une publicité. De plus, une vidéo censée illustrer la fraude électorale aux États-Unis avait trompé la moitié des lycéens, bien qu’elle ait été tournée en Russie. Ces exemples montrent l’impact tangible de la désinformation sur la société.

Question urgente pour les associations

Cependant, certains continuent à remettre en question la nécessité d’une telle loi. La Hoover Institution, un centre de recherches conservateur, a exprimé des doutes quant à la légitimité des enseignants pour aborder la question de la désinformation. Certains se demandent également si cette formation ne relève pas tout simplement d’un esprit critique, compétence que l’école est censée enseigner indépendamment d’une loi. Néanmoins, d’autres États tels que l’Illinois, le Texas, la Floride, le New Jersey et le Delaware ont également pris des mesures similaires concernant l’éducation aux médias.

L’association Media Literacy Now a souligné l’importance de former les enfants à la désinformation et a alerté les législatures locales sur cet enjeu. De son côté, l’association américaine de psychologie a mis en garde contre les risques multiples posés par les réseaux sociaux, notamment pour les plus jeunes. Malgré le manque de budget prévu pour la formation des enseignants et l’intégration des bibliothécaires au cursus en Californie, les partisans de la loi estiment que ces détails pourront être ajustés par la suite, la priorité étant d’avoir le texte prêt rapidement pour former les élèves sans attendre.

About Webmaster

Tombé dans la marmite du web au début du siècle je vous pose ici le fruit de mes recherches