Coupes budgétaires : -1 milliard d’euros pour MaPrimeRénov’!🔥

Webmaster


Afin de réaliser des économies, le gouvernement a décidé de concentrer ses efforts sur MaPrimeRénov’, en réduisant d’un milliard d’euros le budget alloué à ce dispositif. Cette aide avait déjà été recentrée dès le 1er janvier sur les rénovations de grande envergure.

Le budget de MaPrimeRénov’ amputé d’un milliard d’euros en 2024

Il devait être plus généreux en 2024. Pour faire des économies, le budget de MaPrimeRénov’ sera finalement amputé d’un milliard d’euros. L’enveloppe dédiée à la rénovation énergétique va quand même augmenter, mais seulement de 600 millions d’euros au lieu des 1,6 milliard prévus. Au 1er janvier, l’aide s’était déjà recentrée sur les rénovations d’ampleur, plus lourdes et coûteuses, mais beaucoup plus efficaces.

Plus de subventions pour un seul type de travaux

Pour être financé, il faut désormais combiner au minimum deux travaux, par exemple changer ses fenêtres et isoler ses murs. Pour les ménages les plus modestes, l’État rembourse jusqu’à 90% pour des travaux de 70 000 euros maximum. L’objectif est de gagner au moins deux classes au diagnostic de performance énergétique. En revanche, pour un seul type de travaux, comme l’isolation des murs, il n’y a plus de subventions de l’État. Lancé en 2020, MaPrimeRénov’ était jusqu’à présent l’un des derniers dispositifs d’aide à la construction épargné par les coupes budgétaires.

Cette décision de réduire le budget de MaPrimeRénov’ ne va pas sans conséquences. En effet, de nombreux ménages qui comptaient sur cette aide financière pour réaliser des travaux de rénovation énergétique vont se retrouver dans une situation délicate. Les critères d’éligibilité plus stricts et la nécessité de combiner plusieurs travaux vont rendre l’accès à MaPrimeRénov’ plus difficile pour de nombreux bénéficiaires potentiels.

Les associations de défense de l’environnement et de lutte contre la précarité énergétique ont vivement réagi à cette annonce. Elles dénoncent une mesure qui va pénaliser les ménages les plus modestes, déjà en difficulté sur le plan énergétique. Selon elles, la réduction du budget de MaPrimeRénov’ risque de freiner la transition énergétique et de creuser les inégalités en matière d’accès à des logements plus confortables et moins énergivores.

Il est donc primordial que le gouvernement prenne des mesures pour compenser cette réduction de budget et garantir que les ménages les plus vulnérables puissent toujours bénéficier d’aides pour améliorer la performance énergétique de leur logement. Il en va de la lutte contre le changement climatique et de la solidarité envers les plus démunis.

About Webmaster

Tombé dans la marmite du web au début du siècle je vous pose ici le fruit de mes recherches