Pays-Bas et Italie touchés par crise logement

Webmaster


En Europe, le coût moyen des logements a considérablement augmenté de 50% par rapport à celui de 2010. Cette hausse des prix, déjà très préoccupante, est accentuée par le retour en masse des touristes, causant ainsi une crise accrue, particulièrement en Italie. Les correspondants sur le terrain nous livrent leur témoignage sur la situation actuelle.

Les ministres européens en faveur d’un New Deal pour des logements sociaux et abordables

Les ministres européens responsables de la politique du logement ont récemment signé une déclaration commune à Liège, le 5 mars. Ils ont exprimé leur volonté de mettre en place un New Deal visant à promouvoir la construction de logements sociaux et abordables en Europe. En effet, aujourd’hui, un Européen sur dix dépense plus de 40% de son revenu pour se loger, mettant en lumière l’urgence de la situation.

Aux Pays-Bas, une pénurie de logements qui s’aggrave

Aux Pays-Bas, la situation concernant le logement est critique. Il manque actuellement environ 390 000 logements, surtout dans des régions comme Amsterdam, Utrecht et Rotterdam. Cette pénurie s’aggrave rapidement, avec un manque de 100 000 logements supplémentaires en seulement six ans. Des facteurs tels que l’afflux de réfugiés ukrainiens contribuent à cette accélération de la crise du logement. Malheureusement, même avec des perspectives d’amélioration d’ici 2030, il est prévu qu’il manquera encore 200 000 logements dans le scénario le plus optimiste.

Des étudiants diplômés se retrouvent contraints de rester dans leur chambre après leurs études, faute de logements disponibles. Les gouvernements successifs, dirigés par Mark Rutte depuis 2010, ont été critiqués pour avoir négligé la construction de logements sociaux, laissant le secteur privé gérer cette problématique. Malgré les promesses de construction de 900 000 nouveaux logements d’ici 2030, la crise du logement persiste et aucune solution concrète n’a été trouvée jusqu’à présent.

En Italie, les villes touristiques confrontées à une augmentation des locations de courte durée

En Italie, le retour des touristes après la crise du Covid-19 a entraîné une augmentation des locations de courte durée dans les villes touristiques. Cela a eu un impact sur le marché locatif ordinaire, avec une hausse des loyers de 42% à Florence, par exemple. Certaines municipalités comme Florence ont décidé de limiter les locations touristiques dans des zones précises pour préserver le marché du logement pour les habitants.

À Rome, la multiplication des locations Airbnb a causé des problèmes supplémentaires, tels que l’accumulation des déchets et la hausse des prix des loyers. La difficulté de trouver un logement abordable en Italie est exacerbée par la baisse des transactions immobilières et la hausse des tarifs de location observées récemment.

En conclusion, la crise du logement en Europe demeure un enjeu majeur, avec des conséquences économiques et sociales importantes. Les gouvernements européens doivent travailler ensemble pour trouver des solutions durables et abordables pour tous les citoyens.

About Webmaster

Tombé dans la marmite du web au début du siècle je vous pose ici le fruit de mes recherches