Sophie Binet déclare : Le Maire, le Robin des Bois inversé

Webmaster


Ce jeudi, lors d’une intervention sur franceinfo, la secrétaire générale de la CGT a exprimé sa réaction face au projet de diminution des dépenses publiques annoncé par le ministre de l’Économie.

Les seniors, une population sacrifiée selon la CGT

Sophie Binet, la patronne de la CGT, exprime son inquiétude concernant le traitement des seniors dans la société actuelle. Selon elle, le gouvernement ne prend pas les bonnes mesures pour aider cette population à trouver un emploi stable et à être bien traitée. En effet, elle pointe du doigt le fait que les entreprises bénéficient d’aides considérables, sans pour autant offrir des emplois pérennes aux seniors. Ces derniers sont licenciés en masse et se retrouvent souvent au chômage sans possibilité de retrouver un emploi.

L’une des critiques principales de Sophie Binet concerne la récente réforme de l’assurance-chômage, qu’elle estime être défavorable aux salariés et aux demandeurs d’emploi. Le gouvernement prévoit de tripler les contrôles des chômeurs, de réduire la durée d’indemnisation et d’aligner les conditions des seniors sur celles du régime général. Cette politique vise à lutter contre le phénomène de « pré-retraite Unédic », mais selon la CGT, elle pénalise les seniors qui cherchent simplement à travailler.

La CGT propose des solutions pour améliorer la situation des seniors, telles que limiter les possibilités de licenciement, renchérir le coût des ruptures conventionnelles, investir dans la formation et sanctionner les entreprises qui ne favorisent pas l’emploi des seniors. Malheureusement, ces propositions sont souvent rejetées par le gouvernement et les grandes entreprises, qui privilégient l’optimisation fiscale au détriment de l’emploi des seniors.

Sophie Binet souligne également la nécessité pour l’État d’intervenir financièrement pour soutenir les petites entreprises dans l’embauche et le maintien en emploi des seniors. Elle met en avant l’importance de lutter contre la fraude fiscale, qui représente un montant considérable chaque année, comparé à la fraude à l’assurance chômage, qui est minime. Selon elle, il est impératif de simplifier les démarches administratives pour les demandeurs d’emploi et de mettre en place des dispositifs de solidarité pour favoriser l’emploi des seniors.

En conclusion, la CGT demande au gouvernement de revoir sa politique en matière d’emploi des seniors et d’adopter des mesures plus justes et équitables pour cette frange de la population, souvent laissée de côté dans le marché du travail.

About Webmaster

Tombé dans la marmite du web au début du siècle je vous pose ici le fruit de mes recherches